L’irrésistible ascension du pervers
entre littérature et psychiatrie

Le «pervers» est une invention récente. Seule la psychiatrie du XIXe siècle parvint à en faire un personnage nouveau. Elle le put grâce à l’inverti : «âme féminine dans un corps d’homme». Les médecins (Charcot, Magnan, Morel, Sérieux…) écrivent leurs récits de cas comme des romanciers.
Date de parution : janvier 2000
304 pages
ISBN : 2-908855-49-6
20,00 €