Anatomie de la troisième personne

« L’analyste ne s’autorise que de lui-même », cette formule fut reçue comme un verdict de Lacan sur la délicate question de la formation du psychanalyste. Scandale et incompréhension garantis. Pourtant, dans l’écart grammatical discret entre « analyste » et « lui-même », gît la source du transfert ainsi relié, par la vertu de l’« autorisation », à la détermination centrale de la personne fictive chez Hobbes.
D’où l’idée d’aller enquêter sur la troisième personne, aussi bien au niveau de la constitution de l’État moderne que dans l’« irréductible ambiguïté » (Lacan dixit) du transfert.
Psychanalyste et pouvoir d’État développent des stratégies incompatibles qui les rendent sourds l’un à l’autre. Pourquoi ?
Date de parution : février 1999
256 pages
ISBN : 2-908855-39-9