Essai sur la discordance dans la psychiatrie contemporaine
suivi de Quelques mots sur la psychologie de la mathématique pure

La discordance, telle qu’elle apparaît pour la première fois en 1912 dans l’œuvre de Chaslin, puis telle qu’elle évolue dans les développements ultérieurs de la psychiatrie française et internationale relève-t-elle seulement d’un empirisme clinique ou s’agit-il plutôt d’un concept d’ordre psychopathologique ? L’étude de G. Lanteri-Laura et M. Gros se présente comme étant indissociablement un texte d’histoire et d’épistémologie de la psychiatrie, de psychopathologie théorique, et de clinique.
Date de parution : février 1992
150 pages
19,00 €