Ni pleurs ni couronnes
précédé de Pornographie de la mort

L’historien et sociologue anglais Geoffrey Gorer fut le premier à prendre acte de ce que, depuis la Première Guerre mondiale, un radical changement avait eu lieu, en Occident, dans le rapport à la mort. Comme l’avait été la sexualité, la mort est désormais rejetée, et le deuil, en perdant son statut social de rite, est devenu indécent. Gorer s’entretient d’une manière approfondie avec un nombre important de récents endeuillés ; il les visite, nous dit son impression, transcrit leurs paroles. Il discute les théories psychanalytiques du deuil.
Date de parution : mai 1995
200 pages
22,00 €