La folie héréditaire
ou comment la psychiatrie française s'est constituée en un corps de savoir et de pouvoir dans la seconde moitié du xixe siècle

Historien anglais, Ian Dowbiggin montre comment la psychiatrie française s'est constituée en un corps professionnel dans sa lutte contre l'Église et la presse, non sans compromissions avec le pouvoir sous le second Empire ; il montre aussi comment la théorie de la dégénérescence et la thèse de la folie héréditaire permirent à ces médecins mal aimés de s'inscrire dans une sorte de rationalité scientifique. Cet ouvrage est l'un des premiers à prendre un appui constant sur les textes publiés dans les Annales médico-psychologiques depuis leur création.
Notes établies par Xavier Leconte
Date de parution : novembre 1993
240 pages
ISBN : 2-908855-13-5
22,00 €