Camille Claudel, l'ironique sacrifice

L’œuvre de Camille Claudel cesse au moment de son délire. Quelle est donc l’articulation entre sa création et sa « folie, absence d’œuvre » (M. Foucault) ? En étudiant les dernières grandes sculptures, L’âge mûr, œuvre de la rupture avec Rodin, Clotho, cri d’un deuil, Persée et la Gorgone, défaut de la protection, on voit la persécution porter sur l’appropriation de l’œuvre. Répondant à une demande de sacrifice, Paul Claudel écrit la Trilogie ; chez Camille, la folie prend l’œuvre comme objet d’un ironique sacrifice.
37 illustrations
Date de parution : janvier 2001
343 pages
ISBN : 978-2-908855-609
35,00 €