Politiquement fou : James Tilly Matthews

1810 : publiée en Angleterre, cette toute première monographie clinique approfondie répond à une investigation administrative concernant les (mauvais ?) traitements ayant cours dans les maisons de fous de l’époque. Le psychiatre, John Haslam, se fait l’avocat de la défense de l’institution ; le patient, J. Tilly Matthews, est une cause célèbre soulevant des controverses diagnostiques. À l’appui de ses convictions, Haslam décrit avec précision la folie de Matthews, la bande de ses persécuteurs et leur diabolique machine à tisser les flux, la conspiration machiavélique qui règne dans les souterrains de Londres. Au fur et à mesure de la lecture, l’univers « imaginaire» de Matthews apparaît être l’écho des réalités de son temps et de sa propre histoire.
Date de parution : 1996
164 pages
20,00 €