Le positivisme est un culte des morts : Auguste Comte

Inventeur du positivisme, référence toujours actuelle pour la modernité (notamment dans l’enseignement), Comte fut aussi, ce qu’on sait moins, le fondateur de ce culte des morts qui, dès son vivant, a pris consistance sociale et qui, aujourd’hui encore, donne sa forme à la fréquentation des morts. Comte fit très tôt de sa vie une expérience et une affaire publiques. Mais comment son enseignement, son internement chez Esquirol, son divorce, son amour non consommé pour Clothilde de Vaux, puis le deuil de cette femme devenue muse le conduisirent-ils à faire du culte des morts l’envers même du positivisme ?
Date de parution : 2001
158 pages
ISBN : 2908855666
21,00 €