Critique de la raison asilaire

La psychiatrie hospitalière est chaque jour plus dépendante d’exigences qui ne relèvent pas d’elle (financières, institutionnelles, légales), accentuant ainsi les effets délétères des pouvoirs médical et administratif. Dimitri Kijek en démonte les mécanismes pour mieux y résister.
On entrera avec lui dans le pavillon d’admission d’un grand hôtel psychiatrique, en butte à d’importantes difficultés de fonctionnement. Le récit de l’intervention qu’il y mena deux années durant remplit une fonction critique ; il met au jour les impasses de pratiques théoriques héritées de la médecine du XIXe siècle.
L’individu psychiatrisé n’est pas partout condamné à cette folie de la norme qui tend à promouvoir une subjectivité préformatée. Il reste possible de la déjouer en mobilisant des outils psychanalytiques, antipsychiatriques et schizo-analytiques.
Date de parution : mars 2017
192 pages
Illustrations
ISBN : 978-2-35427-181-7