Margarethe Hilferding
Une femme chez les premiers psychanalystes

Vienne, 27 avril 1910. Avant Sabina Spielrein et Lou Andreas-Salomé, Margarethe Hilferding est la première femme à entrer dans la Société exclusivement masculine qui se réunit autour de Freud.
11 janvier 1911. Devant ces Messieurs, elle donne une conférence sur l’enfant comme objet sexuel naturel de la mère, que l’on trouvera ici. « Il est très méritoire, commente Freud sur-le-champ, que la conférencière ait fait entrer dans le domaine de l’analyse psychanalytique un sujet qui, de par le conformisme que nous entretenons, a été maintenu à l’écart de notre champ d’investigation. »
Et pourtant, Margarethe Hilferding n’apparaît guère dans l’histoire des débuts de la psychanalyse. Juive, première femme médecin à Vienne, elle meurt à Treblinka en 1942. Voici son portrait.
Date de parution : avril 2015
136 pages
Illustrations
ISBN : 978-2-35427-164-0