La cigale lacanienne et la fourmi pharmaceutique

Philippe Pignarre est historien et directeur des Empêcheurs de penser en rond. Il a travaillé dans l’industrie pharmaceutique, et publié Les malheurs des psy (La découverte, 2006).
Les psychotropes ont installé une machine au milieu de la scène psy. Comment travaille-t-elle ? Depuis 1952 (mise sur le marché du Largactil), les psychotropes ont d’abord réorganisé la psychiatrie lourde, héritière de la psychiatrie asilaire et de ses patients psychotiques. Puis ils ont fini par envahir et redéfinir tout le champ des troubles mentaux. Mais la machine est restée très modeste. Elle veut seulement aider. Elle a comme rouages un certain nombre de techniques et de tests comportementaux ou cellulaires, qui se pratiquent sur des rats, des souris et des chiens.
Cependant, il pourrait bien y avoir une grandeur des psychotropes que les psychanalystes n’ont pas été capables de saisir et qui les met progressivement hors jeu.
Date de parution : novembre 2008
97 pages
ISBN : 978-2-35427-003-2
12,00 €