De quoi est fait l'inconscient

Freud appuie sa doctrine de l’inconscient sur la notion de représentation (Vorstellung). Il lui faut cependant établir une connexion entre les représentations inconscientes et les pulsions qui animent le corps sexué. À cet effet, il invente un mot composé étrangement écrit : (Vorstellungs-) repräsentanz, qui ne figure que trois fois dans l’ensemble de l’œuvre. Le terme a fait couler beaucoup d’encre, sa traduction en français ayant été un enjeu dans la rupture théorique entre Lacan et Laplanche.
Pour déméler cet imbroglio, au croisement de la langue et de la philosophie allemandes, il fallait un germaniste rompu au texte freudien. Fernand Cambon a traduit les Conférences d’introduction à la psychanalyse, Freud présenté par lui-même, L’inquiétante étrangeté et autres essais, la correspondance Freud-Abraham ; bientôt paraîtra chez Epel sa traduction du texte de Freud sur les aphasies. Il montre ici comment la « représentation » forme un axe permanent de l’œuvre freudien, des premières mises en place prépsychanalytiques jusqu’aux élaborations métapsychologiques.
Date de parution : février 2008
132 pages